jeudi, 21/6/2018 | 7:25 EDT
You are here:  / Nouvelles / Cimenterie: la MRC du Rocher-Percé n’est pas inquiète

Cimenterie: la MRC du Rocher-Percé n’est pas inquiète

La nouvelle selon laquelle la Caisse de dépôt et de placement du Québec pourrait vendre ses actifs dans Ciment McInnis fait réagir dans la MRC du Rocher-Percé.

La nouvelle récente de l’agence financière new-yorkaise Bloomberg est tombée comme une tonne de briques sur le fil de l’actualité en annonçant que la Caisse de dépôt et ses partenaires auraient fait appel à des conseillers afin d’évaluer  différents scénarios concernant la poursuite de ses activités dans la cimenterie qui incluraient la vente de ses actifs, la recherche de nouveaux partenaires ou encore le maintien du statu quo. Réagissant à certains titres catastrophistes dans les médias quant à l’avenir de la cimenterie de Port-Daniel, la préfet Nadia Minassian remet les choses en contexte.

 

Même son de cloche pour le maire, Henri Grenier, qui s’attendait à une telle annonce, mais pas de sitôt.

 

L’ex-maire de la municipalité, Maurice Anglehart, qui a appuyé sans réserve ce projet d’un peu plus de un milliard de dollars dès ses balbutiements du temps qu’il était au pouvoir, estime que la stratégie employée par la Caisse viserait à faire contrepoids au protectionnisme américain.

 

Une personne influente du secteur économique de la MRC nous a dit a micro fermé qu’il n’y a pas de fumée sans feu en cela que la cimenterie pourrait bien intéresser un concurrent sérieux. Chez Ciment McInnis on s’est refusé à tout commentaire nous renvoyant à la Caisse laquelle n’a pas cru bon retourner nos demandes d’entrevues tant par téléphone que par courriel.