mercredi, 20/11/2019 | 4:55 EST
You are here:  / Nouvelles / E. Gagnon et Fils n’est pas contre la syndicalisation

E. Gagnon et Fils n’est pas contre la syndicalisation

Le directeur générale de la plus importante usine de transformation de crustacés de la région, George Sheehan n’est pas contre la syndicalisation de ses employées. Il craint toutefois les mauvaises intentions.

C’est ainsi que le patron de plus de 350 employés de cette usine située à Sainte-Thérèse-de-Gaspé a réagi à la séance d’information syndicale d’Unifor tenue le 24 janvier à l’OTJ de cette municipalité à laquelle un peu plus de 50 travailleurs d’usine ont assisté. E. Gagnon et Fils a été parmi les entreprises qui ont été sévèrement critiquées par l’audience en raison des conditions de travail que plusieurs jugent difficiles. George Sheehan ne s’oppose pas à la syndicalisation.

 

Quant aux critiques formulées par des travailleurs sur leurs conditions de travail, M. Sheehan accuse le coup.

 

À ceux et celles qui voient la venue de travailleurs Mexicains comme une menace à leur propre emploi, George Sheehan avait ceci à dire

 

Enfin, M. Sheehan, qui a aussi eu accès à la convention collective de l’usine de Lamèque au Nouveau-Brunswick, distribuée par Unifor le 24 janvier, rappelle qu’il y est prévue 48 heures de travail par semaine, ce qui donne que 672 h pour 14 semaines. Ce qui n’est pas suffisant, selon lui, pour faire le tour et éviter le trou noir, alors que son entreprise offre la possibilité de faire 840 heures pour 14 semaines, ce qui est plus avantageux sur le plan de l’assurance-emploi. On peut l’entendre.