samedi, 8/8/2020 | 8:24 EDT
You are here:  / Nouvelles / Feu : perte de 75 emplois à Pabos

Feu : perte de 75 emplois à Pabos

Pas moins de 75 personnes viennent de perdre leur emploi suivant le feu qui a ravagé l’usine de transformation du Marché Blais, à Pabos, dans la nuit de dimanche à lundi.

La scène est cauchemardesque: l’usine bien connue dans la région n’était plus qu’un amas de bois brûlé et de cendres éparpillés sur des dizaines de mètres. Bref, l’enfer s’est abattu sur ce coin de Chandler en pleine nuit sans crier gare.  Au moment de notre arrivée sur les lieux, une douzaine de pompiers de Chandler, étaient encore sur place pour surveiller le tout de même que la Sûreté du Québec et Transport Québec. L’agent Claude Doiron de la SQ, raconte.

 

Seul le bâtiment servant de poissonnerie, adjacent à l’usine disparue, est demeuré debout. Nous y sommes entrés pour rencontrer le co-propriétaire Richard Blais, et son équipe, visiblement dévastés par cette situation, et avec raison. D’autant plus que 75 emplois viennent d’être perdus, alors que la saison de pêche ne fait que commencer et que le programme d’assurance-emploi était arrivé à échéance pour les employés. On peut entendre M. Blais qui espère que les paliers gouvernementaux sauront accompagner les employés désormais sans travail.

 

C’est Bleu FM qui a informé la mairesse Louisette Langlois de cette infortune qui a frappé sa municipalité. Elle était, on le comprendra, sous le choc.

 

Jointe quelques minutes plus tard, la ministre fédérale Diane Lebouthillier, est aussi de tout coeur avec l’entreprise et les employés en précisant que déjà les industriels de la région sont à pied d’oeuvre pour reclasser les travailleurs concernés.

 

Et pour ceux qui ne trouveraient pas d’emploi, nous lui avons demandé si Ottawa comptait faire quelque chose. Mme Lebouthilllier, a insisté pour dire que tous les travailleurs devraient du travail à la lumière de manque de main-d’oeuvre dans le secteur des pêches.