samedi, 17/11/2018 | 10:30 EST
You are here:  / Nouvelles / La syndicalisation rôde toujours dans les pêches

La syndicalisation rôde toujours dans les pêches

Les tentatives de syndicalisation se poursuivent dans le secteur des pêches en Gaspésie, et particulièrement chez les aides-pêcheurs où aucun syndicat n’existe encore dans notre région.  Bleu FM suit ce dossier de près.

On se souviendra qu’en janvier dernier, le syndicat Unifor avait fait du maraudage auprès des travailleurs d’usines et des aides-pêcheurs. Des rencontres qui s’étaient tenues à l’OTJ de Sainte-Thérèse-de-Gaspé. Depuis, Unifor n’a pas lâché prise alors que tout récemment ce syndicat a rencontré la ministre régionale, Diane Lebouthillier, pour lui faire part des conditions  de travail auxquelles sont confrontées les aides pêcheurs et pêcheurs Gaspésiens. On peut entendre le directeur québécois d’Unifor, Renaud Gagné.

 

Renaud Gagné détaille davantage sa rencontre avec la ministre.

 

Vérification faite, le cabinet de la ministre Lebouthillier confirme par courriel à Bleu FM que certains aides-pêcheurs gaspésiens accompagnés d’un représentant syndical d’Unifor sont venus la rencontrer en octobre dernier. Qu’elle a écouté leurs préoccupations et qu’elle s’est engagée à transmettre leur demande de rencontre aux bureaux des ministres fédéraux concernés par leurs enjeux. En tant que députée de Gaspésie–Les-Îles-de-la-Madeleine, l’un de mes principaux rôles, dit-elle, est d’écouter les gens de ma circonscription et de les accompagner dans leurs démarches lorsque possible, en particulier lorsque celles-ci concernent le gouvernement fédéral», de conclure la ministre dans son courriel.

Par ailleurs, Unifor poursuit ses tentatives de syndicalisation auprès des centaines de travailleurs d’usine de notre région. On peut entendre à nouveau Renaud Gagné

 

À noter que les quelque 70 employés des Crustacés de Gaspé, à Grande-Rivière, se sont joints à Unifor suivant le maraudage de janvier dernier et que les négociations en vue d’une première convention collective sont en cours. On rappellera aussi que la CSN Gaspésie-les-îles confirmait sur nos ondes en juin dernier faire aussi du maraudage auprès des travailleurs d’usines de transformation de poisson de la région. Elle est déjà présente dans quatre  usines, dont Marinard et Menu-Mer à Rivière-au-Renard.