mercredi, 16/10/2019 | 5:11 EDT
You are here:  / Nouvelles / Logements insalubres et manque de volonté politique

Logements insalubres et manque de volonté politique

Le constat fait récemment par Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec lors de sa tournée gaspésienne s’est soldée par un constat plutôt sombre: manque de volonté politique, manque de services et de connaissance sur le droit des locataires en Gaspésie. Notre journaliste Thierry Haroun fait le point sur la situation.

Plus on creuse le sujet avec ce regroupement, plus on s’aperçoit que le droit et la défense des locataires sur le plan du logement tient pratiquement sur rien tellement le manque de courage de la classe politique semble évident, le tout qui est doublé par un manque de présence de la Régie du logement sur notre territoire, en partie du moins. Résultats: des locataires qui ont peur de dénoncer les propriétaires, des logements insalubres, des délais de dossiers qui s’étendent sur plusieurs mois, voire des années, avec à la clé le fait qu’aucune municipalité en Gaspésie n’ait adopté un règlement sur l’insalubrité, donc pas d’inspecteurs et pas d’amendes. Bref, c’est pratiquement le far west. On peut entendre le porte-parole du Regroupement, Philippe Girouard, qui précise l’une des problématiques.

 

Et à propos d’insalubrité, voici ce qu’il avait à dire.

 

Par ailleurs, semble-t-il que le problème d’insalubrité touche surtout Gaspé et Chandler.

 

(Photo courtoisie du Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec prise lors de la tournée de consultation à Chandler)