mercredi, 16/10/2019 | 5:20 EDT
You are here:  / Nouvelles / Nos profs sont victimes de violence

Nos profs sont victimes de violence

Les professeurs de la Gaspésie-les-îles seraient victimes de violence, et ce, sous diverses formes. Bleu FM présente le premier de trois reportages.

Pour qui suit l’actualité du monde de l’éducation ne sera pas surpris d’apprendre que les enseignants d’ici comme ailleurs sont victimes de violence de la part de leur élèves. Menaces de mort, coups de pied, insultes verbales et autre intimidation. Rares sont ceux et celles qui sont prêts à en parler publiquement. Reste que la présidente Gaspésie-les – îles du Syndicat des travailleurs de l’éducation de l’Est-du-Québec (lié à la CSQ), Anne Bernier, le dit haut et fort et à qui veut bien l’entendre.  Elle représente 2200 personnes dans une cinquantaine d’écoles réparties dans les trois commissions scolaires de notre territoire, soit René-Lévesque, Chics-Chocs et les îles-de-la-madeleine. Quand on lui parle de violence envers les enseignants elle vous dira d’emblée que c’est un réel problème qu’il faut prendre à bras-le-corps car il en va de la santé mentale et physique de nos enseignants de même que de la bonne gouvernance de notre réseau scolaire.

 

 

Elle précise les types de violences vécus par nos professeurs en lançant un appel à un meilleur soutien de la part des commissions scolaires.

 

Et les conséquences sur le personnel sont multiples: dépression, absentéisme, etc. On peut l’entendre à nouveau.

 

Si Anne Bernier n’avait pas de chiffres sous la main, le tout dernier sondage commandé par le Syndicat de l’enseignement de l’Estrie est assez révélateur, du moins pour cette région du Québec. Ainsi, 45% des enseignants sondés déclarent avoir subi une violence verbale ou physique de la part d’un élève au cours des 12 derniers mois. Richard Bergevin, le président de ce syndicat, donne en exemple un cas grave qui est survenu tout récemment

 

Chose certaine, il lance un appel à la collaboration entre syndicat et patronat pour le bien de tous et la bonne marche du réseau en rappelant ceci:

 

Enfin, Bleu FM a appris que le Syndicat que préside Anne Bernier va mener un sondage auprès des professeurs de la Gaspésie-les-îles sur la violence dont ils seraient victimes. Des résultats qui seront assurément très attendus.