samedi, 8/8/2020 | 8:33 EDT
You are here:  / Nouvelles / Une chute peut être mortelle

Une chute peut être mortelle

Des dizaines de chutes à partir d’une échelle ou d’un escabeau sont survenus dans la région de la Gaspésie-les-îles au cours des dernières années, dont une a été mortelle selon un rapport d’enquête que Bleu FM a obtenu.

La Commission des normes  de la santé et de la sécurité du travail a récemment lancé une campagne publicitaire pour sensibiliser les travailleurs  ainsi que les employeurs aux dangers du travail à l’échelle et à l’importance d’utiliser un moyen plus sécuritaire, tel que la plateforme élévatrice, la nacelle ou l’échafaudage, pour éviter les blessures graves, voire mortelles. En moyenne chaque année, 845 chutes de hauteur à partir d’une échelle ou d’un escabeau surviennent au Québec. Uniquement dans la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, 70 travailleurs ont subi un tel accident au cours des cinq dernières années. Le porte-parole régionale de la CNESST, Maxime Boucher

 

En effet, selon un rapport d’enquête que nous avons pu consulter, le 4 mai 2016, vers 19h05, deux travailleurs accèdent à une mezzanine à partir d’une échelle portative à coulisse. Cette mezzanine se trouve dans un entrepôt aux Îles-de-la-Madeleine. Une fois sur la mezzanine, les travailleurs déplacent un paquet de lambris de bois. Par la suite, un premier travailleur utilise l’échelle pour revenir au sol. Au moment d’amorcer sa descente, le second travailleur accède au huitième échelon de l’échelle. Il chute de l’échelle. Conséquences : la tête du travailleur entre en contact avec le sol. Il est transporté au centre hospitalier des Îles-de-la-Madeleine puis transféré à l’hôpital l’Enfant-Jésus de Québec où il succombe à ses blessures deux jours plus tard. Les causes probables retenues par ce rapport d’une vingtaine de pages:  un mouvement de l’échelle entraîne le déséquilibre du travailleur causant sa chute. Et deux, la méthode d’utilisation de l’échelle expose le travailleur à une chute.

Maxime Boucher précise certaines recommandations qui sont à retenir pour éviter des accidents.

 

Chose certaine, le maître d’oeuvre d’un chantier doit s’assurer de la sécurité des travailleurs, fait valoir encore M. Boucher

 

(La photo est tirée du rapport d’enquête de la CNESST cité dans ce reportage)