samedi, 17/11/2018 | 10:30 EST
You are here:  / Nouvelles / VHR: les prudents en font longtemps

VHR: les prudents en font longtemps

Devant l’ampleur des accidents des VHR, Transport Québec se lance cette année encore dans une campagne de sensibilisation afin d’éviter le pire chez les amateurs de tels motorisés. Bleu FM présente le dernier de trois reportages.

 

Ce que vous venez d’entendre est une vidéo du MTQ, vue plus de 380 000 fois sur Youtube. L’idée étant de rappeler que la vitesse tue tout comme l’imprudence. Le porte-parole du ministère, Gilles Payer.

 

Payer rappelle l’obligation d’avoir une assurance pour qui veut conduire ces véhicules.

 

À ce titre, la Fédération des clubs quads du Québec indique dans son site web, très informatif d’ailleurs, que comme propriétaire d’un quad, « vous devez souscrire à une assurance responsabilité civile d’au moins 500 000 $ comme la Loi sur les véhicules hors route vous y oblige. À défaut de respecter cette obligation, vous serez passible d’une amende. Les quads sont des véhicules hors route non couverts par le régime public d’indemnisation des dommages corporels de la SAAQ. Aucune indemnité n’est versée par la SAAQ à l’utilisateur d’un tel véhicule en cas de blessures, sauf si une collision survient avec un véhicule en mouvement qui n’est pas exclu du régime, par exemple, une automobile. En utilisant votre quad, vous pourriez donc causer des dommages à d’autres personnes ou biens et être tenu responsable de tels dommages, d’où l’importance de détenir une assurance responsabilité civile qui couvre les dommages matériels et les blessures corporelles qui ne sont pas couvertes par la SAAQ.» Par exemple, poursuit la Fédération, «vous circulez en quad et vous causez accidentellement des blessures à un autre quadiste. Ce dernier pourrait vous poursuivre et vous réclamer des dommages-intérêts pour couvrir ses pertes de revenus, les frais médicaux et autres frais qu’il a engagés et/ou les dommages moraux, telle que la souffrance, qu’il a subit. » Son directeur général, Danny Gagnon, tient à ajouter ceci.

 

En conclusion, Gilles Payer du MTQ, émet d’autres recommandations qui ne sont pas sans intérêt.