Accueil

À propos

Nous joindre

Nouvelles

Surcharge de travail des personnes préposées aux télécommunications

16 avril 2024
La rédaction

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) dévoile les résultats d’un sondage effectué auprès de ses membres œuvrant dans les centres de gestion des appels (CGA) de la Sûreté du Québec (SQ), dont celui des villes de Rimouski, Baie-Comeau et Chandler.

Alors que le taux de roulement du personnel atteint des sommets, l’enquête révèle une surcharge de travail découlant du manque de personnel.  Ainsi, un peu plus de 85 % des personnes préposées aux télécommunications constatent une hausse de leur charge de travail au cours de la dernière année. La grande majorité (86 %) des personnes répondantes indiquent que l’augmentation de leur charge de travail est liée au manque de personnel. Par ailleurs, la hausse des appels de détresse, liés à la santé mentale ou à des situations de violence (63 %) complexifie le travail des personnes préposées depuis la pandémie, ainsi que la formation d’autres personnes employées (63 %), notamment, en raison du taux de roulement très élevé.

Les résultats dévoilent aussi que la charge de travail a un impact négatif non négligeable sur le niveau de stress (67 %), de satisfaction (68 %) et, plus particulièrement, de fatigue au travail (83 %).  Le manque d’effectifs représente aussi un risque important en matière de sécurité pour les citoyennes et les citoyens ainsi que pour les personnes qui interviennent sur le terrain. Près de la moitié des personnes répondantes (47 %) signalent qu’au cours de la dernière année, leur CGA a été confronté à un bris ou à une interruption de services en raison du manque de personnel.

Enfin, selon des données de la Sûreté du Québec, obtenu par le SFPQ,  rappelle le communiqué. le taux de roulement des personnes préposées aux télécommunications s’élevait à 43 % en 2022-2023, marquant une hausse de 11 % par rapport à l’année précédente. Les chiffres présagent un scénario tout aussi alarmant pour l’année en cours, avec un taux de roulement atteignant 38 % au 30 septembre 2023. Le manque d’effectifs est un problème majeur qui touche l’ensemble des CGA. En date du 30 septembre 2023, près de 20 % des 470 postes étaient vacants.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Pornographie juvénile : arrestation d’un homme

Pornographie juvénile : arrestation d’un homme

Les enquêteurs de la Division des enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur internet de la Sureté du Québec ont procédé hier, à l’arrestation d’un homme de Rimouski, en lien ...